Top 250 des editeurs de logiciels français

Une croissance à 2 chiffres pour les éditeurs de logiciels français

Octobre 2019 - Comme chaque année en octobre et pour la 9ème année consécutive, le Syntec Numérique en partenariat avec le cabinet Ey & Associés, publie le panorama des 250 éditeurs de logiciels français les plus productifs en 2018. Les 319 entreprises participantes ont généré un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros, ce qui représente une croissance de 18% par rapport à 2017. En revanche les 10 premiers éditeurs ont réalisé une croissance moindre (5%) par rapport aux années précédentes ramenant à 10% la croissance globale du secteur.

Un top 3 immuable mais en recul

Le top 3 des éditeurs français reste le même : Dassault Systèmes, Criteo et Ubisoft avec 7,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé. Dassault Systèmes a vu son chiffre d’affaires lié à l’édition passer de 2,89 milliards d’euros en 2017 à 3,08 milliards en 2018. Criteo, numéro 2 du classement enregistre un recul de son chiffre d’affaires de 2,036 milliards en 2017 à 1,947 en 2018. Même constat chez Sopra Steria dont l’activité édition chute de 619 millions d’euros à 615,5 millions. Les éditeurs de jeux vidéo tirent quant à eux leur épingle du jeu en enregistrant une croissance de 41% sur les 2 dernières années.

L’international : un objectif difficile à atteindre

Pour 87% des éditeurs participants à l’étude, le marché domestique reste prépondérant. L’étude de Syntec Numérique montre que même si 54% du chiffre d’affaires des éditeurs français est réalisé à l’étranger, ce sont les entreprises réalisant plus de 100 millions d’euros de revenus qui portent cette internationalisation. Parmi les principaux pays contributeurs au chiffre d’affaires total des éditeurs se trouvent la Belgique, le Royaume Uni et la Suisse.

SaaS et offres cloud, les nouveaux standards du marché

La majeure partie de la clientèle des éditeurs reste centrée autour de l’industrie, la banque-assurance et le secteur public. Ce qui change, c’est le mode de commercialisation. Le marché qui, il y a quelques années refusait catégoriquement le modèle SaaS, ne demande plus que cela aujourd’hui.  La plupart des éditeurs français continuent leur transition vers ce modèle. Près de la moitié d’entre eux le place en tête de leurs priorités technologiques. Le chiffre d’affaires lié au SaaS représente aujourd’hui 37% de l’activité de l’édition française, contre 32% en 2017, et 27% en 2016. La majorité des éditeurs facturent leur service annuellement, en terme à échoir, bénéfique pour leur trésorerie. Avec 26 % des facturations en 2018, les abonnements mensuels sont les seconds privilégiés.

14 800 emplois créés en 2018

En 2018, les effectifs des éditeurs de logiciels français ont fortement augmenté : près de 14 800 emplois ont été créés, soit une croissance de 8% pour l’ensemble du panel et de 7% chez les pure players. Toutefois, les difficultés de recrutement perdurent, notamment sur les profils de développeurs. D’après le délégué général du Syntec Numérique, Philippe Tavernier, il manquerait aujourd’hui 80 000 talents en France. Pour les trois quarts des éditeurs, cette pénurie de talents constitue un frein à leur développement. Il est à noter qu’aujourd’hui le seul salaire ne fait pas tout. La culture d’entreprise et la possibilité d’évoluer jouent également. La place des femmes dans le secteur évolue peu. Elles ne représentent toujours qu’un tiers des effectifs globaux des éditeurs.

La protection des données au cœur de l’actualité

Les solutions d’hébergement ont également été abordées dans l’étude. L’hébergement externe reste l’approche privilégiée par les éditeurs : 36% hébergent leurs données dans un datacenter partenaire et 33% chez un fournisseur Cloud, tandis que 26% le font en propre et 5% chez le client. En matière de cyberattaque, 52% des éditeurs déclarent avoir déjà fait face à des tentatives d’intrusion dans leur système, dont 24% en 2018.

 

Avec son service d’entiercement logiciel en ligne, CONTINEW est heureux d’accompagner ses clients éditeurs à pérenniser leurs solutions et apporter les garanties de continuité adaptées et souvent exigées par leurs propres clients.

Pour aller plus loin

Top 250 des éditeurs de logiciels français
L’entiercement logiciel Continew spécialement adapté aux éditeurs logiciels