IoT, les autres challenges pour 2019

Security by Design, 5G, conquête de l’espace, les autres challenges de l’IoT pour 2019

Comme promis, décryptage de 3 autres tendances majeures pour l'IoT en 2019.

Security by Design et IoT, des outils toujours plus performants

Les entreprises de cybersécurité multiplient leurs efforts pour proposer des outils toujours plus performants. Ils s’adressent notamment aux concepteurs de produits IoT et à leurs utilisateurs, principalement des entreprises. De leur côté, les fabricants adoptent massivement le principe de Security by Design. Cela leur permet d’assurer la sécurisation forte des fonctions de bases des objets.
Avant tout, il s’agit de sécuriser le parc de dispositifs IoT déjà installés pas toujours bien protégés et dans lesquels les hackers forment leurs botnets IoT pour réaliser des attaques afin de brider l’accès à des services populaires. Les professionnels ont remarqué l’émergence de nouveaux moyens de piratage plus évolués. L’une des tendances majeures IoT 2019 est donc la sécurisation des nouveaux appareils et notamment le développement de solutions mêlant IA et cybersécurité.

5G et IoT, un avenir prometteur

C’est la branche haut débit de l’IoT. En effet, les premiers déploiements à grande échelle et les premières offres commerciales 5G vont débuter en 2019.
En France, l’Arcep a notamment lancé plusieurs consultations en 2018 pour analyser et comprendre les besoins des entreprises. Dans la foulée, les premiers projets IoT exploitant cette technologie devraient également voir le jour en 2019. L’IoT haut débit qui utilise aujourd’hui de la 3G ou 4G va passer progressivement à la 5G. On attend par exemple les premiers modèles de pilotage caméras 4K portées par des drones – IoT à très haut débit.

L’IoT à la conquête de l’espace

Les opérateurs visent maintenant l’espace. Plusieurs veulent lancer des nanosatellites en orbite basse afin de créer des constellations IoT. Certains acteurs sont d’ores et déjà prêts à déployer de telles infrastructures spatiales.
L’objectif n’est pas de créer un nouveau protocole IoT, mais de transmettre les données en rendant compatibles les standards IoT avec les bandes de fréquences spatiales. Il s’agit de couvrir l’ensemble des territoires qui ne sont pas encore desservis. L’espace maritime est le premier visé. Cela permettrait de réduire drastiquement les coûts de géolocalisation en se passant des contrats d’interopérabilités entre les opérateurs. En France, l’exploitation spatiale bénéficie depuis peu d’une fiscalité avantageuse. Voilà donc un vecteur de développement important et une des tendances IoT à suivre de près.


Sources : objetconnecte.com
Crédit photo : Pixabay